Qu’on se le dise, la double pénétration n’est pas un fantasme exclusivement masculin !

Pratiquée depuis la nuit des temps, la double pénétration (DP pour les intimes) est le fait d’introduire simultanément deux pénis dans le ou la même partenaire : dans son vagin et/ou dans son anus.

Soit les deux orifices sont pénétrés en même temps, soit un seul orifice accueillera les deux phallus. On parle alors de double pénétration vaginale ou anale.

Il existe plusieurs configurations possibles. Lorsqu’on évoque la double pénétration, on pense généralement au triolisme entre deux hommes et une femme. Il est également possible de pratiquer cette position sexuelle en duo à l’aide d’un sextoy. L’homme peut alors pénétrer sa partenaire en vaginal tandis qu’il fait des mouvements de va-et-vient dans l’anus avec un jouet sexuel et inversement. La double pénétration peut même se pratiquer en solo grâce au gode double. La jouissance est produite par la sensation de dilatation et de remplissage et les frottements plus ou moins intenses.

Envie de vous initier à la double pénétration ? Suivez le guide !

Les risques de la double pénétration

Si la double pénétration est très tentante et offre de nouvelles perspectives érotiques, elle présente aussi quelques risques à connaître avant de se lancer.

1 | Avoir mal pendant la double pénétration

Avoir mal pendant une double pénétration est un vrai risque si la préparation est insuffisante. Comme pour une sodomie, il est très important de prendre son temps lors des préliminaires et d’assurer une lubrification suffisante pour éviter tout risque de fissure anale et de douleur. La muqueuse anale étant bien plus fragile que la muqueuse vaginale, elle est plus facilement sujette à des micro-lésions au niveau des parois internes. De plus, une pratique extrêmement fréquente de la double pénétration peut favoriser l’apparition d’hémorroïdes.

2 | Ne pas aimer la sensation

Si certaines femmes adorent la sensation de la double pénétration, d’autres n’aiment pas du tout. Si l’expérience ne vous tente pas, ne vous forcez surtout pas. Par contre, si vous êtes curieuse et que cette pratique vous attire, alors pourquoi pas ! Pour savoir si on aime, le mieux est encore d’essayer !

3 | Se sentir mal à l’aise pendant la double pénétration

Si vous n’avez jamais testé la double pénétration, il est tout à fait possible que vous ne soyez pas très à l’aise au début. Comme pour toutes les premières fois, au départ on essaie, on tâtonne, bref on découvre ! Comme le sexe anal souffre encore de nombreux tabous, le mieux est de tenter l’expérience avec un partenaire qui saura vous mettre en confiance. Comme toujours, consentement et respect sont bien entendu essentiels !

4 | S’exposer aux IST et MST

Comme toute pratique sexuelle, la double pénétration peut vous exposer à des risques d’IST (Infection Sexuellement Transmissible) ou de MST (Maladie Sexuellement Transmissible). Le préservatif est donc indispensable pour la sécurité et le confort de tous.

Le risque de contamination est également possible lors du changement d’orifice. Changer de préservatif au moment de l’inversion est important, car les bactéries présentes dans le rectum peuvent dérégler la flore vaginale.

6 conseils avant de tester la double pénétration

Découvrez nos 6 conseils avant de tester la double pénétration pour vivre une première expérience de DP réussie et prendre du plaisir comme jamais !

1 | Préférez un duo plutôt qu’un trio pour la première fois

Si la double pénétration peut se pratiquer aussi bien en duo qu’en trio, pour une première fois on vous conseille de tester cette expérience sexuelle dans l’intimité du couple. Cela vous permettra d’être en pleine confiance et à l’aise avec votre partenaire. Il est également plus simple de synchroniser les mouvements puisque le rapport sexuel n’inclut que deux amoureux.

2 | Préparez la zone anale avant la double pénétration

Stimuler la zone anale en amont est essentiel pour préparer l’anus à la pénétration. Pendant les préliminaires, votre partenaire peut utiliser ses doigts pour vous caresser et vous masser puis pratiquer un anulingus par exemple. Il est aussi possible d’utiliser un plug anal, un chapelet anal ou un gode double pour favoriser la dilatation progressive de l’anus et le préparer à recevoir le pénis de Monsieur. La dilatation associée à l’excitation décuple les sensations de plaisir !

3 | Utilisez du lubrifiant pendant le rapport sexuel

Lorsque vous êtes prête, votre partenaire peut commencer la pénétration par le vagin pour ensuite insérer un godemichet dans votre anus. Lorsque vous serez plus à l’aise, vous pourrez aussi faire l’inverse en pratiquant une sodomie et une pénétration vaginale avec un lovetoy. Privilégiez des mouvements doux et progressifs et pensez à bien lubrifier le jouet ou le pénis pour que la pénétration soit la plus agréable possible. Vous trouverez une sélection de lubrifiants ici.

4 | Choisissez les bonnes positions pour vous initier à la double pénétration

En duo, les deux positions parfaites pour s’initier à la double pénétration sont la levrette et la cuillère, car très pratiques sur le plan anatomique ! Votre partenaire peut facilement accéder au vagin et à l’anus : idéal pour les débutants ! N’hésitez pas à tester ensuite d’autres positions du Kamasutra pour varier les plaisirs une fois que vous serez à l’aise !

Lors d’un trio, la position la plus classique est celle du sandwich où Madame s’assoie à califourchon ou s’allonge sur son partenaire n° 1 pour une pénétration vaginale tandis que le partenaire n° 2 se positionne derrière elle pour pratiquer une sodomie.

5 | Communiquez sur vos sensations avec votre partenaire sexuel

N’hésitez pas à communiquer sur les sensations ressenties avec votre partenaire. Partagez votre plaisir, informez-le si vous ressentez un inconfort, bref profitez de cette nouvelle expérience pour renforcer votre complicité au lit !

6 | Trouvez le bon tempo

Eh oui ! Comme pour un rapport sexuel vaginal ou une sodomie, il est essentiel de trouver le bon rythme ! Demandez à votre partenaire d’effectuer des mouvements lents, surtout au début du coït, puis d’accélérer la cadence jusqu’à trouver le rythme de croisière qui vous fait vibrer et vous donnera le maximum de plaisir !

Et vous, avez-vous déjà testé la double pénétration ?