Le plaisir sexuel féminin est encore sujet à de nombreuses questions. De nombreuses femmes elles-mêmes connaissent mal leur corps et les moyens simples qu’elles peuvent activer pour améliorer leur plaisir jusqu’à atteindre l’orgasme.

L’idéologie collective nous apprend, depuis toujours, que la taille du pénis chez l’homme, ou la densité de son érection, est le principal facteur du plaisir chez la femme. Mais est-ce vraiment le cas ? Est-on condamné à ne ressentir aucun plaisir si notre partenaire intime masculin n’est pas doté d’un appareil génital imposant ?

La taille du pénis chez les hommes : un fantasme dans l’inconscient collectif

Notre société actuelle nous apprend des choses parfois erronées sur le sexe et le plaisir avec notre partenaire. Les hommes sont éduqués de telle sorte que nous leur inculquons l’importance de la taille de leur pénis.

Ainsi, un homme accompli et vraiment viril devrait avoir un sexe de plus de 20 centimètres en moyenne, et une érection imposante qui fait augmenter significativement la taille et la circonférence de la verge.

En somme, on pense le pénis comme l’atout majeur de l’extase sexuelle pour la femme. Bien plus encore, un homme doté d’un sexe de grande taille est considéré comme étant en bonne santé physique.

Pourtant, aucune étude avérée ne vient confirmer cela par la preuve scientifique. Le sexe des hommes, au repos comme en érection, n’a pas de taille idéale pour apporter plus ou moins de plaisir dans le cadre d’une sexualité de couple.

Quelle est la taille moyenne d’un pénis ?

La taille moyenne d’un pénis peut évidemment varier. Néanmoins, plusieurs études ont permis de définir des dimensions moyennes.

Chez l’adulte, la taille moyenne d’un pénis au repos tourne autour de 9 à 10 centimètres de long pour une circonférence à peu près équivalente.

En érection, la taille moyenne du pénis serait de 13 à 14 cm de longueur pour une circonférence de 11 à 12 cm.

La longueur du pénis joue-t-elle un rôle pour atteindre l’orgasme féminin lors du rapport sexuel ?

Très rapidement, les jeunes garçons observent le développement de leur appareil génital. Lorsque la puberté arrive, ils s’interrogent sur la taille de leur sexe, au repos, puis en érection. Ils découvrent les changements de leur verge, les modifications qui apparaissent au niveau du gland. Il est également courant que les jeunes hommes procèdent à la mesure de leur sexe pour se comparer aux autres.

La relation entre la longueur moyenne du pénis chez les hommes et l’orgasme féminin

Il serait faux d’affirmer qu’il n’y a aucune relation entre la taille du pénis chez les hommes et l’excitation chez la femme. Selon la morphologie de chacun, la longueur du pénis peut procurer un effet certain au cours du rapport sexuel. Avec une certaine taille, le pénis peut plus facilement toucher la zone du point G, et favoriser ainsi l’orgasme.

La taille du pénis n’est pas le seul facteur responsable de l’orgasme féminin

Si la longueur ou la circonférence du pénis peut jouer un rôle dans le rapport sexuel, elle est loin d’être le seul facteur dans l’extase sexuelle de la partenaire. C’est d’ailleurs pour cela que certaines femmes ne sont pas très attachées à la pénétration lors du rapport avec leur conjoint.

En effet, si certaines partenaires peuvent se sentir satisfaits grâce à un pénis proéminent, d’autres femmes se revendiquent avant tout “clitoridiennes”. La pénétration est alors loin d’être une fin en soi pour atteindre l’orgasme.

La taille du pénis a une influence psychologique chez la femme à la recherche de l’orgasme

Les femmes atteignent bien souvent l’orgasme lorsqu’elles sont dans de bonnes dispositions psychologiques. Fatiguées ou soucieuses, elles auront beaucoup plus de mal à ressentir du plaisir durant un rapport. Au contraire, elles arriveront très rapidement à l’orgasme lorsqu’elles se sentent à l’aise, de bonne humeur et heureuses.

L’accumulation des centimètres n’est pas une obligation pour obtenir un effet immédiat sur le corps

Dans ce contexte, la taille du pénis chez le partenaire importe peu. C’est surtout la mise en condition qui permettra à une femme de ressentir un véritable plaisir pendant l’acte avec son conjoint. D’ailleurs, de nombreuses études affirment cette théorie. Il existe un “mythe du sexe conséquent”, mais l’origine du plaisir féminin se trouve souvent ailleurs que dans la taille de l’organe masculin.

L’orgasme féminin a peu de liens avec la performance sexuelle d’un homme

Malheureusement, les hommes ne le vivent pas très bien. Car on leur a toujours appris que la taille de leur pénis était importante dans l’affirmation de leur virilité.

Les femmes qui jouissent facilement le savent pertinemment. Elles n’ont pas besoin d’un sexe imposant pour arriver au plaisir ultime. Ce sont les bons gestes faits aux bons endroits et au bon moment qui font toute la différence.

De même, une femme dont le partenaire est doté d’un pénis de taille moyenne ou importante n’atteindra pas l’orgasme à tous les coups, surtout dans les moments où elle n’est pas disposée psychologiquement à recevoir le plaisir.

La variabilité de la jouissance est finalement bien plus psychologique que physique.

Découvrez d’autres astuces pour donner du plaisir à une femme avec un petit pénis.

La taille du pénis peut-elle défavoriser la santé sexuelle du couple ?

On associe souvent la taille du pénis à la jouissance de la femme. Nous faisons trop rapidement le lien entre la puissance de l’organe masculin et celle de l’orgasme féminin. Pourtant, nous évoquons trop peu souvent l’effet inverse que cela peut procurer.

Et si la taille du pénis pouvait diminuer le plaisir au lieu de l’augmenter ?

Ceci est une drôle de question ! Et pourtant, il est important de l’avoir en tête. Dans certains cas, les chercheurs sont formels. Un pénis de taille trop grande peut diminuer le plaisir au lieu de l’augmenter.

En effet, les hommes qui disposent d’un sexe de taille disproportionnée peuvent rencontrer de réels soucis tout au long de leur vie sexuelle. Le rapport peut faire mal, être désagréable, voire impossible dans certains cas. Il est donc parfois nécessaire de faire appel à la chirurgie pour rééquilibrer les choses.

Un sexologue peut être à l’écoute des hommes en difficulté avec la taille de leur pénis

Un homme dont le sexe a une longueur ou une circonférence trop grande peut consulter un sexologue sans attendre. En effet, cette disproportion dans l’organisme peut influer sur le moral et sur la santé globale dans le couple.

De même, un sexologue peut aussi rencontrer un couple qui vit des mésaventures dans ses rapports sexuels, pour conseiller les deux partenaires sur les positions à adopter, afin que leur pratique soit moins douloureuse ou plus agréable.

Quand la taille du pénis pose vraiment problème : le cas du micropénis

Nous nous interrogeons souvent sur le sexe de l’homme lorsqu’il est trop gros. Mais il est important de penser également aux hommes qui vivent tout l’inverse. Ceux qui ont un micropénis.

On parle de micropénis lorsque la taille de la verge est inférieure à :

  • 2,5 cm à la naissance ;
  • 3 à 3,5 cm entre 2 et 6 ans ;
  • 4 cm entre 6 et 11 ans ;
  • 9 cm à l’âge adulte.

Le micropénis, une douleur masculine encore taboue

Avoir un micropénis est une souffrance psychologique immense pour l’homme. Il se sent moins viril, comme impuissant devant les femmes. Il a le sentiment d’être incapable de donner du plaisir à sa partenaire. Le phénomène du micropénis peut toucher n’importe qui, et à tout âge. À partir du moment où un médecin assure que la croissance du corps est terminé, si le pénis ne s’est pas développé correctement, il y a alors une anomalie d’ordre scientifique.

La chirurgie pour retrouver une taille de pénis normale

En cas de micropénis et d’incidence avérée sur la sexualité, une opération est alors possible. Un médecin prend en charge le patient et un chirurgien s’occupe en totalité de l’opération de l’homme concerné. Cela permet alors de retrouver une taille normale de pénis et de pouvoir équilibrer la grosseur de l’appareil génital masculin en fonction de la taille moyenne du vagin chez la femme.

Les résultats d’une opération sur un micropénis sont très intéressants. La chirurgie peut être pratiquée de deux façons différentes :

  • la section du ligament suspenseur de la verge permet de gagner 1 à 2 centimètres ;
  • l’injection de graisse autologue permet de gagner en circonférence, mais pas en longueur.

La taille du pénis peut donc poser souci, surtout en cas de dysfonctionnement de l’organisme, comme dans le cas du micropénis chez l’homme adolescent ou adulte.

Dans les situations ordinaires, la longueur ou la circonférence de l’appareil génital masculin a peu d’incidence sur l’orgasme féminin, tant que l’on sait s’en servir correctement, et avec beaucoup d’amour !

Et vous ? Comment envisagez-vous la taille de votre pénis, ou celle de votre partenaire ?