La pratique du libertinage séduit de plus en plus de couples. Cependant, le libertinage est encore mal connu. On le réduit bien souvent à l’échangisme, alors qu’il ne consiste pas uniquement en cela.

Certes, la sexualité libertine peut passer par la pratique de l’échangisme, mais aussi par celle du mélangisme, qui elle, est moins connue.

En quoi consiste le mélangisme ? Qu’est-ce qui le différencie de l’échangisme ? Comment passer au mélangisme lorsqu’on est en couple et qu’on cherche à pimenter sa sexualité ?

Le mélangisme pour les couples, qu’est-ce que c’est ?

Le mélangisme (ou mixism en anglais) est une pratique appartenant au libertinage. Il s’agit d’une pratique sexuelle en groupe, par des couples, mais aussi par des célibataires qui peuvent intégrer l’expérience. Dans ce groupe, les mélangistes ont des pratiques sexuelles et érotiques plutôt axées sur le flirt et les préliminaires.

Si l’échangisme – plus connu même par ceux qui ne le pratiquent pas – est basé sur un échange de partenaires dans le cadre d’une relation sexuelle avec pénétration entre couples consentants, le mélangisme, lui, est une pratique qui exclut totalement l’acte de pénétration. Il s’agit d’un amour en groupe où l’on s’autorise uniquement la drague, le flirt, et les préliminaires de toute sorte.

Le mélangisme est un échange de caresses, de baisers et d’actes bucco-génitaux entre les partenaires qui veulent se prêter à des jeux sensuels. Selon la définition du dictionnaire Wiktionnaire, la pratique mélangiste est un “échangisme doux qui prohibe, en particulier, le rapport sexuel, limitant l’échange aux caresses et aux baisers.”

Le plaisir de l’échangisme de façon douce et progressive

L’échange entre hommes et femmes chez les échangistes est très codé. Ces pratiques peuvent paraître brutales pour les non initiés.

Les échanges sexo dans le mélangisme sont plus doux, et apportent une alternative plus délicate à cette sexualité que l’on souhaite débrider. Elle permet d’identifier en douceur les codes de l’univers libertin, d’y aller à son rythme, et selon ses envies.

Des relations sexuelles autour d’un état d’esprit commun

Si le mélangisme séduit de plus en plus de monde, c’est parce qu’il permet aux libertins et libertines de se lancer dans l’aventure sans bousculer leur vie sexuelle trop rapidement. Il s’agit donc de relations délicates, où chacun cherche à se faire du bien grâce à des échanges sensuels avant d’être sexuels, et surtout en évitant les risques liés à la pénétration, comme les MST ou le sida.

Un moyen libertin de faire la transition vers d’autres pratiques sexuelles par la suite

Les femmes et les hommes qui se lancent dans le mélangisme s’en servent d’abord comme période de transition. En s’adonnant aux jeux mélangistes, on peut s’amuser en douceur, à travers la fellation ou le cunnilingus ou du simple flirt sans renverser tout de suite les barrières qu’ils ont en tête vis-à-vis de leur sexualité.

Le mélangisme agit alors comme un guide, une étape délicate pour passer d’une sexualité “normale” à de l’échangisme assumé. Si la plupart des échanges se limitent aux caresses, certains peuvent aller jusqu’à la masturbation mutuelle pour atteindre la jouissance.

L’origine de la pratique mélangiste

Le mélangisme n’est pas une pratique récente. À l’origine, elle s’inspire des activités libertines qui existaient déjà aux XVIIIe et XIXe siècles. Le mélangisme est d’abord pratiqué dans des lieux clandestins, à l’abri de tous les regards. On ne devait surtout pas montrer que l’on faisait du mélangisme auprès de la sphère intellectuelle.

Le mélangisme à la mode dans les années 2000

Avec la forte communication autour des risques du sida dans les années 2000, le mélangisme devient moderne et se répand partout. Alors que tout le monde prend conscience du danger du sida et des maladies sexuellement transmissibles, le mélangisme correspond à de nombreuses personnes qui ne veulent découvrir de nouveaux plaisirs sans mettre en jeu leur santé.

Une sexualité débridée mais saine pour les hommes et les femmes

Les libertins et les libertines mélangistes mettent en valeur une pratique saine pour le corps et l’esprit. En effet, tout repose sur un plaisir pur, trouvé sans pénétration, mais aussi sans prise de drogue ou d’alcool. Le mélangisme fait donc énormément de bien à l’image du libertinage qui pouvait, jusque-là, se trouver terni par certaines dérives qui divisent ses adeptes.

Le club mélangiste : un lieu de fantasme et de partage

Aujourd’hui, le mélangisme peut se pratiquer dans la sphère privée, comme en club spécialisé. Le monde du libertinage est si développé que tout le monde peut trouver chaussure à son pied.

Si vous êtes mélangiste, vous pourrez facilement trouver des partenaires qui partagent le même état d’esprit que vous, et éviter le club échangiste où les participants souhaitent absolument pratiquer la pénétration.

Des sites internet comme A nous libertins ou Swingsy permettent notamment de rencontrer d’autres couples mélangistes.

Et vous ? Pratiquez-vous le mélangisme ? Qu’en retirez-vous ?